Comment reconnaitre des micros alnico

Cordes, câblage guitare, micros guitare ou basse…
Répondre
Avatar du membre

Auteur du topic
Martin_Rotsey
Expert Electronique
Expert Electronique
Messages : 4698
Enregistré le : lun. 2 sept. 2013 11:02
Guitare : Stratocaster gaucher
Ampli : Avenger PA-20R
Sexe : H
Prénom : Renato
Localisation : Yonne
Âge : 47

Comment reconnaitre des micros alnico

Message par Martin_Rotsey »

Bonjour :hello:
J'ai acheté des P90 Alnico 5 chez Dolnis. Ils sont arrivés.
Mais j'ai un doute......
Sont-ce des alnico ou des céramiques ?
J'ai déjà eu le souci avec des micros simples pour stratocster, il y a un an ou deux. Mais c'est facile de voir la différence sur ces micros.
Par contre, sur des P90.... /????

Quand je pose une vis dessus, c'est aimanté. :-/

Avez-vous un moyen infaillible de reconnaitre un P90 Alnico d'un P90 à aimant céramique ?
La théorie, c’est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne… et personne ne sait pourquoi ! – Albert Einstein
Avatar du membre

Shadows 31
Fan de guitare
Fan de guitare
Messages : 133
Enregistré le : mar. 22 mars 2022 07:26
Guitare : fender stratocaster
Ampli : laney lv 300 twin
Sexe : H

Re: Comment reconnaitre des micros alnico

Message par Shadows 31 »

Sur le blog bax shop.fr j'ai trouvé un sujet maïs je ne sais pas, si ça va répondre à ta question , a moins que me trompe complément , :/ :nono:

https://www.bax-shop.fr/blog/guitare/qu ... ceramique/
Quelle est la différence entre un micro alnico et un micro céramique ?
AMPLI : Laney LV 300 Twin

GUITARE : Stratocaster fender

EFFETS : Ti boost Tony Iommi - Steel park overdrive laney - Monolith distortion laney - Spiral array chorus laney - Secret path reverb laney
équalizer GLX - Pedale wha/volume GLX awp 30 - MTG Tube Tremolo fender - MXR Phase 90

Tam85
Fan de guitare
Fan de guitare
Messages : 236
Enregistré le : ven. 2 avr. 2021 15:47
Guitare : H.B SC 550
Ampli : Bugera V5
Sexe : H
Prénom : Nico
Âge : 59

Re: Comment reconnaitre des micros alnico

Message par Tam85 »

Martin_Rotsey a écrit : mer. 1 mars 2023 16:04 Avez-vous un moyen infaillible de reconnaitre un P90 Alnico d'un P90 à aimant céramique ?
Il faut que tu scies ton aimant en 2 et dedans si c'est :
- gris c'est l'Alnico
- noir c'est céramique

:ghee: :ghee: :ghee:
Guitare accoustique : Cort L300V NAT
Guitare électrique : Harley Benton SC 550 Black Cherry Flame, Squier Jazzmaster (montage perso)
Ampli : Bugera V5 Infinium
Effets : Hotone Ampero One, OD Golden Hour kit Coda Effect,
Avatar du membre

CoinCoin
Accro à la Guitare
Accro à la Guitare
Messages : 667
Enregistré le : mar. 21 déc. 2021 13:00
Sexe : H
Âge : 57

Re: Comment reconnaitre des micros alnico

Message par CoinCoin »

Perso, je ne vois aucune différence visuelle pour les P90, contrairement aux simples type Fender comme tu l'as fait remarquer.
Tu n'as pas de fiche de specs ou tu n'as pas confiance ? Ou les deux ?

Tam85 a écrit : mer. 1 mars 2023 16:47 Il faut que tu scies ton aimant en 2 et dedans si c'est :
- gris c'est l'Alnico
- noir c'est céramique

:ghee: :ghee: :ghee:
:hehe: :mdr3:
ACOUSTIQUES : Parlor Richwood P50 - Ibanez Performance modifiée en lap steel - ÉLECTRIQUES : Telecaster Squier 1984 (Japan) - Emperor II Epiphone - Type ES335 no name - Lap steel SX - AMPLI : Laney LC15R - AUTRES : Jarana "mosquito" de luthier - Ukulele Risa
Avatar du membre

Auteur du topic
Martin_Rotsey
Expert Electronique
Expert Electronique
Messages : 4698
Enregistré le : lun. 2 sept. 2013 11:02
Guitare : Stratocaster gaucher
Ampli : Avenger PA-20R
Sexe : H
Prénom : Renato
Localisation : Yonne
Âge : 47

Re: Comment reconnaitre des micros alnico

Message par Martin_Rotsey »

Merci Shadows31 pour le lien.
Donc, pas évident de distinguer l'un de l'autre.
Si je le découpe en 2 et que ce n'est ni gris, ni noir, je serai bien embêté.
À moins que quelqu'un ait une astuce sans recourir à la tronçonneuse, sinon, je vais faire confiance au vendeur.
La théorie, c’est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne… et personne ne sait pourquoi ! – Albert Einstein
Avatar du membre

CoinCoin
Accro à la Guitare
Accro à la Guitare
Messages : 667
Enregistré le : mar. 21 déc. 2021 13:00
Sexe : H
Âge : 57

Re: Comment reconnaitre des micros alnico

Message par CoinCoin »

C'est un peu tard pour ceux-ci puisque tu les as déjà acheté, mais en P90, les Tonerider sont très qualitatifs pour le prix et tu peux les trouver facilement avec des garanties autrement plus sérieuses que par AliExpress.
ACOUSTIQUES : Parlor Richwood P50 - Ibanez Performance modifiée en lap steel - ÉLECTRIQUES : Telecaster Squier 1984 (Japan) - Emperor II Epiphone - Type ES335 no name - Lap steel SX - AMPLI : Laney LC15R - AUTRES : Jarana "mosquito" de luthier - Ukulele Risa
Avatar du membre

oldamp
Expert Electronique
Expert Electronique
Messages : 5642
Enregistré le : mar. 15 mars 2011 09:43
Guitare : Harmony Rocket
Ampli : Deluxe rev BF, SRBF
Sexe : H

Re: Comment reconnaitre des micros alnico

Message par oldamp »

Martin_Rotsey a écrit : mer. 1 mars 2023 16:04
Quand je pose une vis dessus, c'est aimanté. :-/
Ben heureusement c'est le principe d'un micro de guitare électrique : aimanter la corde !

Ben comment il sonne ? Beaucoup d'aigus, puissant, compressé ? C'est du céramique. Son chaleureux et clean ? c'est de l'alnico...

Arrête avec tes plans foireux chinois :mdr1: :mdr3: :peur1:
Vous avez dit canicule ? ici il pleut...
Avatar du membre

CoinCoin
Accro à la Guitare
Accro à la Guitare
Messages : 667
Enregistré le : mar. 21 déc. 2021 13:00
Sexe : H
Âge : 57

Re: Comment reconnaitre des micros alnico

Message par CoinCoin »

oldamp a écrit : mer. 1 mars 2023 18:53 [...]
Ben comment il sonne ? Beaucoup d'aigus, puissant, compressé ? C'est du céramique. Son chaleureux et clean ? c'est de l'alnico...
[...]
Avec des AlNiCo 2 la différence peut être flagrante. Avec des AlNiCo 5 qui favorisent les aigus, sonnent moins doux et sont plus puissants, je ne suis pas sûr de faire la différence comme ça, sans avoir un étalon de référence. Méfions-nous aussi des phénomènes psycho-acoustiques qui vont nous faire entendre telle chose quand on connait les specs à l'avance. Et puis il y a plusieurs éléments qui entrent en jeu, comme le fil de cuivre, le nombre de tours de bobinage, les dimensions précises des aimants...
ACOUSTIQUES : Parlor Richwood P50 - Ibanez Performance modifiée en lap steel - ÉLECTRIQUES : Telecaster Squier 1984 (Japan) - Emperor II Epiphone - Type ES335 no name - Lap steel SX - AMPLI : Laney LC15R - AUTRES : Jarana "mosquito" de luthier - Ukulele Risa
Avatar du membre

Auteur du topic
Martin_Rotsey
Expert Electronique
Expert Electronique
Messages : 4698
Enregistré le : lun. 2 sept. 2013 11:02
Guitare : Stratocaster gaucher
Ampli : Avenger PA-20R
Sexe : H
Prénom : Renato
Localisation : Yonne
Âge : 47

Re: Comment reconnaitre des micros alnico

Message par Martin_Rotsey »

Mes 2 autres P90 alnico 5 déjà reçus sont nettement moins aimantés.
C'est pour une guitare qui n'a pas coûté (et ne vaut pas) le prix de 3 Tornado.
Et bien, je n'ai plus qu'à voir comment ils se comportent. Les 3 ne vont pas sur la même guitare.
Pour ma strat, j'ai acheté des micros simples alnico, des double-rails céramiques, des simples céramiques....
Enfin bref, à l'époque de 'Fléor' et des micros à moins de 10€.
Et franchement, j'aime bien le micro intermédiaire en cérame et les 2 micros autour en double-rails splittable. Bref, je la joue tout en cérame et le son est loin d'être dégueu.

Mais bon, mon post, c'était surtout pour savoir comment on distingue le cérame de l'alnico.
Et comme il n'y a visiblement pas d'issue à ça, ce sont les oreilles qui seront seules juges. :ange:
La théorie, c’est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne… et personne ne sait pourquoi ! – Albert Einstein
Avatar du membre

Fox
Modérateur
Modérateur
Messages : 6683
Enregistré le : jeu. 5 mai 2011 18:06
Guitare : Trop
Ampli : Dean Markley
Sexe : H
Prénom : Alexis
Âge : 29

Re: Comment reconnaitre des micros alnico

Message par Fox »

Martin_Rotsey a écrit : mer. 1 mars 2023 21:18ce sont les oreilles qui seront seules juges. :ange:
Le défaut des guitaristes avec le matos, c'est justement ça : il ne devrait jamais y avoir d'autres façon de faire en fait. :happy1:

Du moment que ça sonne, qu'est-ce qu'on peut bien en avoir à foutre que la table soit du peuplier sauvage de Mongolie australe, ou du contreplaqué de bouleau Ikea, que le sillet soit en os de mammouth décongelé, en téflon aéronautique ou en bois fossilisé ? Idem pour ce genre de détail, au fond, si le son convient, quelle plus-value peut-il bien avoir à ce que ce soit tel alliage ou tel matériau ?

En fait on se fait une idée du son que telle ou telle configuration doit avoir, et même si factuellement il n'y a pas de différence, notre cerveau va construire cette différence sur de simples préjugés. La preuve ! Si on écoute le qu'en-dira-t-on, les micros céramiques sont censés être l'incarnation du froid polaire et du hi gain, l'AlNiCo la sacro-sainte chaleur et onctuosité, sauf que dans les faits, quand on dit à ton cerveau qu'on ne sait pas vraiment ce que c'est, il est totalement infoutu de se faire une opinion.

Pire, tu vas te forcer à entendre ce que tu veux entendre, et orienter ton avis alors que si tu étais parti d'un postulat de départ différent, tu aurais peut être pensé tout l'inverse.

C'est un peu comme les sempiternels débats entre lampes, transistors, et modélisation, où tout le monde est convaincu de la hiérarchie, mais où personne n'est foutu de faire la différence en blindtest... Même si là, la sensation de jeu entre en ligne de compte, car tout ne réagit pas strictement de la même façon. Encore que... On compare souvent dans ces cas là de gros amplis à lampe avec un énorme son balancé dans des grosses gamelles de 12" avec des modélisations cheapouilles dans un casque Fnac. Mais une modélisation correcte dans une grosse sono avec une pression acoustique bien comme il faut, ça file autant les poils voire plus que l'écrasante majorité des amplis du commerce. :]


Bref ! On s'en fout de savoir ce que c'est comme aimant, écoute juste si le son te plaît. :mrgreen:
Blues is easy to play, but hard to feel. (Jimi Hendrix)

Matériel :
Guitare : Lionel Rouvier "Lili", Schecter PT Standard, Gretsch G1910, Squier Standard Stratocaster, Taylor GS Mini Mahogany

Ampli : Dean Markley CD-60

Effet : Hotone Ampero MP-100, Tech21 Fly Rig 5, Caline Pressure Tank, Caline Pure Sky, Caline Blue Ocean, Caline 10 Band EQ
Avatar du membre

BrunoB
Accro à la Guitare
Accro à la Guitare
Messages : 424
Enregistré le : jeu. 30 avr. 2020 21:03
Guitare : Plusieurs
Ampli : Laney L5 + EV TL806
Sexe : H
Prénom : Bruno

Re: Comment reconnaitre des micros alnico

Message par BrunoB »

Franchement peu importe les matériaux utilisés si le résultat final satisfait pleinement :mrgreen:
Avatar du membre

Auteur du topic
Martin_Rotsey
Expert Electronique
Expert Electronique
Messages : 4698
Enregistré le : lun. 2 sept. 2013 11:02
Guitare : Stratocaster gaucher
Ampli : Avenger PA-20R
Sexe : H
Prénom : Renato
Localisation : Yonne
Âge : 47

Re: Comment reconnaitre des micros alnico

Message par Martin_Rotsey »

Fox a écrit : jeu. 2 mars 2023 11:27 Du moment que ça sonne, qu'est-ce qu'on peut bien en avoir à foutre que la table soit du peuplier sauvage de Mongolie australe, ou du contreplaqué de bouleau Ikea, que le sillet soit en os de mammouth décongelé, en téflon aéronautique ou en bois fossilisé ? Idem pour ce genre de détail, au fond, si le son convient, quelle plus-value peut-il bien avoir à ce que ce soit tel alliage ou tel matériau ?
Le P90 estampillé "alnico" est 3x plus cher que le cérame. C'est surtout ça le problème.
Après, j'ai ces micros_là, vais pas en racheter. J'ai 3x P90 - 3x HB alnico - 3x HB cérame, sous la main.
J'ai 2 grattes équipées chacune de 3cros, je vais pouvoir faire ma propre expérience de quelle config me plaît le plus, indépendamment des préjugements possibles.

[mode HS]
Pour les amplis, je ne suis pas d'accord avec toi Fox. Un ampli transistors ne restitue pas les basses et les aigus de la même façon qu'un ampli à lampes. Je joue actuellement en répète sur un ampli à transistors (le petit Avenger PA-20R). Sur scène, soit avec un Vox AC15 des années 90' (sympa, mais sans plus, cette série), soit avec un Princeton 112 plus (transos) qui a ma faveur car plus pratique.
Mais à la maison, je branche uniquement mon super-reverb ou mon petit PP d'EL95, et là, je me fais plaisir pour de vrai.
Chacun des quelques que j'ai cités à ses caractéristiques propres.
Les amplis à lampes et à transistors ont quand même des caractéristiques bien différentes et même en blind test (surtout sur scène, dans le mix), les aigus d'un (bon) ampli à lampes, ça ne sonnera jamais pareil que les aigus d'un ampli à transistors. En tout cas de mon expérience qui n'a jamais croisée d'exception.
[/fin mode HS]
La théorie, c’est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne… et personne ne sait pourquoi ! – Albert Einstein
Avatar du membre

BrunoB
Accro à la Guitare
Accro à la Guitare
Messages : 424
Enregistré le : jeu. 30 avr. 2020 21:03
Guitare : Plusieurs
Ampli : Laney L5 + EV TL806
Sexe : H
Prénom : Bruno

Re: Comment reconnaitre des micros alnico

Message par BrunoB »

Je pense qu'il faisait plus référence à la qualité incroyable de certaines modélisations qui effectivement sont indissociables des amplis lampes en blind test.
Mais j'ai peut-être mal compris ;-)
Avatar du membre

Fox
Modérateur
Modérateur
Messages : 6683
Enregistré le : jeu. 5 mai 2011 18:06
Guitare : Trop
Ampli : Dean Markley
Sexe : H
Prénom : Alexis
Âge : 29

Re: Comment reconnaitre des micros alnico

Message par Fox »

[HS /on] C'est tout à fait ça. Mais je vais même plus loin en affirmant que la technologie seule n'est pas responsable de tout : un ampli à lampes qui crache dans un HP de 6" sonnera moins bien qu'un bidule à modélisation un tant soit peu sérieux branché sur une bonne paire d'enceintes actives de sono... Ou pour rester factuel, je prendrais mille fois plus de plaisir dans le deuxième cas de figure. ;-)

Le problème des amplis à transistors, c'est que c'est toujours dans une gamme de merde, donc souvent avec des composants pourris, des HP pourris, et une conception sur le pouce. Mais je reste convaincu que si demain un fabricant de décidait à faire un ampli tout transistor de qualité, branché sur une gamelle digne de ce nom, on aurait un son d'une qualité excellente qui n'aurait rien à envier aux tubes. :)

Pour ton exemple de la restitution des aigus, je reste persuadé que si on te fait jouer sur deux amplis coup sur coup caché derrière un rideau, il te sera bien difficile d'être catégorique sur lequel est à lampes et lequel est à transistors... Surtout si on fausse la donne habituelle en prenant un machin transistors qui tient la route (une tête dans un bon cab par exemple).

Je dis ça avec nombres d'expérience personnelle aussi, avec la plus récente en date mon groupe AC/DC. Je les emmerde tous les quatre matin avec mon matos parce que je cherche sans arrêt de nouvelles solutions (que ce soit guitare ou ampli), et je les ai déjà bien surpris avec des solutions alternatives. :]

Je me souviens du jour où je leur avais dit que je viendrai avec mon pédalier multi effet : "Ah mais le guitariste de mon autre groupe il ne veut pas entendre parler de ces trucs, ça sonne pas, blablabla". "Ah oui tu as ça toi ? Moi je ne peux pas jouer là dessus le son est affreux, blablabla". "Mais t'es sûr qu'on va t'entendre en face de l'ampli de l'autre gratteux ? Et blablabla".

Moralité, j'ai débarqué avec mon Hotone Ampero chinois à 200 balles, j'ai branché ça dans mon enceinte Yamaha de 700W, avec le petit preset qui va bien, et je n'ai rien dit...

A la fin du premier morceau, y en a pas un qui en revenait : aucun problème de mix, le son était bien meilleur (ou en tout cas me convenait bien mieux) qu'avec les amplis à lampes dispo sur place. Ils ont tous ravalé leur à priori et on compris que du numérique pouvait sortir quelque chose de crédible même pour du son Rock basique à la Malcolm.

Je ne dis pas que c'est la réponse à tout, mais qu'il faut reconnaître qu'un bon son est un bon son, et que cela importe peu qu'il vienne d'un stack tricorps de 100W avec 4 EL34, ou d'un bordel de 300g qui tient dans la main et se pose par terre. :D [HS /Off]

Cela dit, je m'excuse d'avoir été un peu brusque dans ma première intervention, car j'ai tout simplement occulté l'argument du prix, et effectivement si on te vend de la porcelaine au prix de l'ALuminiumNIckelCObalt alors que c'est supposément moins cher, c'est légitime de vouloir savoir. :super:
Blues is easy to play, but hard to feel. (Jimi Hendrix)

Matériel :
Guitare : Lionel Rouvier "Lili", Schecter PT Standard, Gretsch G1910, Squier Standard Stratocaster, Taylor GS Mini Mahogany

Ampli : Dean Markley CD-60

Effet : Hotone Ampero MP-100, Tech21 Fly Rig 5, Caline Pressure Tank, Caline Pure Sky, Caline Blue Ocean, Caline 10 Band EQ
Avatar du membre

Auteur du topic
Martin_Rotsey
Expert Electronique
Expert Electronique
Messages : 4698
Enregistré le : lun. 2 sept. 2013 11:02
Guitare : Stratocaster gaucher
Ampli : Avenger PA-20R
Sexe : H
Prénom : Renato
Localisation : Yonne
Âge : 47

Re: Comment reconnaitre des micros alnico

Message par Martin_Rotsey »

Pas de souci, on est là pour échanger nos points de vue, même s'ils sont différents. Surtout s'ils sont différents !
Ce qui n'empêche pas chacun d'avoir ses propres convictions et sa propre expérience.

bon, je suis loin d'être d'accord avec toi, même si nos avis convergent sur certains points.
Perso, je ne vois pas l'intérêt d'amplis 100w ou 200w à lampes, puisqu'ils devront embarquer des transfos qui pèsent une tonne. Même si c'est pour jouer à la maison (les murs doivent saigner quand même), le jour du déménagement....
Bref,
Je me rappelle aussi certains amplis à lampes qui sonnaient pire que des transistors 1er prix.
Je n'en citerai aucun, même si la liste est longue, pour ne pas polémiquer, car quand je vois les avis dithyrambiques sur le net, je me rends compte que le seul truc important c'est que les gens soient satisfaits.
Mon Avenger, je l'aime bien, il sonne bien. Même que la 1ère fois où je l'ai amené dans l'assoce musicale à la quelle je participais, ils ont tous cru (par habitude) que c'était un ampli à lampes. Depuis, je lui ai mis un HP 10" au lieu du 8". Un Jensen alnico (tiens, on y revient) à la place du HP noname. J'ai aussi remplacé les condos bas de gamme par des bien meilleurs. J'ai également modifié le système d’écrêtage par diodes.
En le sortant sur 4x12, j'arrive à avoir le max d'optimisation.
Et pourtant, ça reste un transo....
Il y a de très bons transistors et de très mauvais amplis à tubes, je suis d'accord sur ce point.
Je suis aussi d'accord que toute la chaîne allant des doigts et arrivant aux oreilles est importante.
Une Gibson très mal réglée sonnera toujours moins bien qu'une Epiphone sortant de chez le luthier aux petits oignons.
On pourrait en parler des heures. Une chose est sûre, si je suis incapable de faire la différence entre un transistor, un tubes, un modélisation en écoutant une vidéo youtube, c'est tout à fait normal.
Par contre, si je joue sur scène sur un ampli que je ne connais pas, sans tout un pedalboard devant (ça aussi c'est une hérésie en scène ouverte, mais bon) je fais facilement la différence.
Je ne parle pas des "tout lampes" où on trouve plus de transistors que de tubes. Ceux-là, je les range dans la catégorie transos.
Ce qui n'est pas une critique. C'est différent, c'est tout.
Pour la modélisation, c'est vrai que c'est plus compliqué. Cette technologie tend à imiter le plus perfectiblement possible toutes les autres. La perfection n'étant pas le propre des tubes à vide, je pense qu'on peut copier leur côté organique à la perfection, mais pas aussi aisément dans ses défauts.
Bref, il y a des limites à la perfection du tout-numérique.

C'est mon point de vue. Je l'ai forgé de ma propre expérience. Sûrement avec beaucoup de préjugés et d'a priori. Mais aussi quelques a posteriori.
La théorie, c’est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne… et personne ne sait pourquoi ! – Albert Einstein
Avatar du membre

barbabouk
Accro à la Guitare
Accro à la Guitare
Messages : 539
Enregistré le : mer. 9 juin 2021 10:27
Guitare : Gibson The Paul II
Ampli : Fender Rockpro 700
Sexe : H
Âge : 44

Re: Comment reconnaitre des micros alnico

Message par barbabouk »

Intéressant cette petite discussion :popcorn:

Je rajouterai que cela dépend aussi du son que l'on veut avoir, c'est un exemple un peu extrême mais j'ai beaucoup entendu dire que Josh Homme avait enregistré un album (No one knows je crois) avec des vieux amplis tout pourris, mais le bon réglage et une bonne prise de son font la différence.
Matos
Electriques: Gibson The Paul II - Transfer copie Strat - Harley Benton Fusion II HSH - Schecter C-6Pro Fr
Electro acoustique: Takamine GD20CE NS
Ampli: Fender Rocpro 700 - Randall RG 50 TC
Pédales: Crybaby - TS9 - Whammy II - Hotone Ampero
Basse: Squier jazz bass Vintage modified - Two notes Lebass - Tête Berhinger BXD300H - baffle Hartke HD210
Batterie: Tama Starclassic - cymbales Paiste/Sabian/Zildjian
Mon projet solo : https://www.forum-guitare.fr/viewtopic.php?t=57242
Avatar du membre

oldamp
Expert Electronique
Expert Electronique
Messages : 5642
Enregistré le : mar. 15 mars 2011 09:43
Guitare : Harmony Rocket
Ampli : Deluxe rev BF, SRBF
Sexe : H

Re: Comment reconnaitre des micros alnico

Message par oldamp »

Bon, on s'éloigne du sujet :mdr1: :mdr3: :pompom: Ça m’intéresse aussi de savoir comment différencier ces deux matériaux quand on ne les voit pas physiquement...
Vous avez dit canicule ? ici il pleut...
Répondre

Retourner vers « Accessoires »